vendredi 15 octobre 2021

Abécédaire > ETAYAGE

L’étayage est bien connu dans les métiers du bâtiment ou dans l’industrie minière. Dès le XIIIe siècle, « estaier » désigne le fait de soutenir un mur avec des étais. L’action de soutien, au cœur de l’activité tutorale, est fréquemment illustré par la métaphore du tuteur d’une plante. Celui-ci permet d’orienter la croissance du végétal en lui donnant un point d’appui. 

Le psychologue Jérôme Seymour Bruner, s’appuyant sur les travaux de Vygotsky, propose le concept d’interaction de tutelle comme manifestation de l’aménagement de la zone proximale de développement. Il décrit le processus d’étayage en sept étapes : i) l’enrôlement désigne les actions que le tuteur entreprend pour engager l’apprenant dans la réalisation d’une tâche ; ii) la réduction des degrés de liberté consiste à diviser les tâches et à les ordonner afin de guider l’apprenant ; iii) le maintien de l’orientation vise à éviter à l’apprenant d’emprunter des voies non adaptées et à soutenir sa motivation ; iv) La signalisation des caractéristiques déterminantes de la tâche permet au tuteur de donner des indices sur la manière de la réaliser ; v) le contrôle de la frustration vise à situer les erreurs de l’apprenant comme des étapes constructives de son apprentissage ; vi) la démonstration et la présentation de modèles ; vii) la place de l’imitation. 

Ressource associée : Philippe Inowlocki (2010). Lire ou relire Jérôme Bruner. Billet de blog. http://blogdetad.blogspot.fr/2010/03/chronique-de-philippe-inowlocki-lire-ou.html

 

mercredi 13 octobre 2021

Abécédaire > ENGAGEMENT

Avant de désigner le mode de recrutement des armées, l’engagement indiquait, au Moyen-Âge l’action de mettre en gage, de lier par une convention, un contrat. L’engagement est donc indissociable de la définition de droits et devoirs entre des parties liées par un contrat. 

En formation, l’inscription ne vaut pas toujours engagement dans la mesure où la première est d’ordre administratif et financier alors que le second est relatif aux motivations de l’apprenant, aux objectifs qu’il se fixe et à la manière dont il peut, veut, s’investir dans l’apprentissage. 

Le tuteur à distance peut faciliter l’engagement, tout d’abord en énonçant de manière précise et la plus exhaustive possible la nature, les opportunités et les contraintes du dispositif de formation. Il est également utile qu’il amène l’apprenant à identifier ses objectifs personnels de formation, les moyens et ressources matérielles, temporelles et humaines qu’il pourra mobiliser au cours de son apprentissage. Enfin, la communication de la charte tutorale de la formation, élément de base de la contractualisation et l’engagement d’un dialogue, lorsqu’il s’avère nécessaire, sont susceptibles de faciliter l’engagement de l’apprenant. 

Ressource associée : Jacques Rodet (2012). Les appre-NONts : Du refus de la posture d’apprenant. Quelles ré-ponses peut formuler le tuteur à distance ? Billet de blog. http://blogdetad.blogspot.fr/2012/01/les-apprenonts-du-refus-de-la-posture.html

 

lundi 11 octobre 2021

Abécédaire > ENCOURAGER

Platon, dans ses dialogues inspirés des échanges qu’il a eus avec son maître Socrate, situe le courage comme une des quatre vertus cardinales. Dérivé de « cœur » le courage désigne la capacité de l’individu à affronter, dans l’action, sa peur, faire face au danger, lutter contre la fatigue et surmonter sa souffrance. Le préfixe « en » indique « dans ». Encourager c’est donc inciter, stimuler, apporter du soutien, à l’autre pour qu’il fasse preuve de courage. 

Il revient aux tuteurs à distance de ne pas mésestimer les difficultés pouvant être rencontrées par les apprenants durant leur formation. Si certaines se révèlent faciles à surmonter, d’autres sont davantage déstabilisantes et demandent de faire preuve de courage aux apprenants. Lorsque le tuteur à distance manifeste son empathie et prodigue des encouragements à l’apprenant en difficulté, celui-ci se sent davantage en capacité de persévérer et de réussir à faire. Le tuteur est alors comparable aux supporters d’une équipe de football en jouant le rôle de douzième homme. 

Ressource associée : Jacques Rodet (2010). Encourager et apprécier... Réflexions autour des propositions de Christelle Celik. Billet de blog. http://blogdetad.blogspot.fr/2010/08/encourager-et-apprecier-reflexions.html

 

vendredi 8 octobre 2021

Abécédaire > EMPATHIE

L’empathie est la capacité de ressentir ce que l’autre éprouve et vit. L’empathie est fortement liée à la bienveillance, à la volonté de comprendre, au refus d’interpréter, au non jugement. Si elle est un savoir-être, elle renvoie aussi à une posture à adopter et à des techniques à mettre en œuvre telle que l’écoute active. L’empathie est donc assimilable à une compétence, ou à une habileté, pour laquelle il est nécessaire de mobiliser des savoirs relatifs aux valeurs qui la soutiennent, des savoir-faire et des savoir-être. 

Ne pas être emphatique mais empathique pourrait être la devise des tuteurs à distance tant ils doivent délaisser toute position de surplomb et rechercher la proximité avec les apprenants. Par leur capacité à l’empathie, ils réduisent la distance qui les sépare des apprenants et aménagent les conditions de la construction d’une confiance réciproque. Savoir-être empathique peut s’apprendre, et devrait toujours faire l’objet de séquences dans une formation de tuteurs à distance, mais demande fréquemment aux formateurs et enseignants d’engager un travail de réflexion approfondie sur la manière dont ils se représentent leurs rôles et sur quoi ils fondent leur professionnalisme et leur légitimité. 

Ressource associée : Jacques Rodet (2008). L'empathie, une compétence pour le tuteur à distance. Billet de blog https://blogdetad.blogspot.fr/2008/10/lempathie-une-comptence-pour-le-tuteur.html

 

mercredi 6 octobre 2021

Abécédaire > EFFET TUTEUR

L’effet-tuteur correspond aux bénéfices qu’un tuteur tire de l’accompagnement d’un apprenant. Il est plus particulièrement mis en évidence dans le tutorat entre élèves de primaire. Lointain héritier du monitorat développé au début de l’école de Jules Ferry afin de pallier au manque d’enseignants, le tutorat par les pairs s’en distingue par le fait qu’il n’est plus uniquement centré sur les savoirs mais investit également les plans socio-affectif, motivationnel et métacognitif. 

Apporter un soutien à un pair ou à un apprenant nécessite pour le tuteur de revisiter son propre savoir, de le reformuler pour être accessible au tutoré, et amène le plus souvent à l’approfondir. C’est dans ce processus que l’effet tuteur se développe. Il ne se limite donc pas au tutorat par les pairs et les tuteurs à distance en bénéficient également. Pour ces derniers, il est proche des bénéfices qu’un formateur tire de ses médiations avec les apprenants. 

Ressource associée : Jacques Rodet (2004). L'effet-tuteur en formation à distance. L'exemple des pairs anciens à la Téluq. Texte en ligne http://jacques.rodet.free.fr/xchron3.htm#oct

 

lundi 4 octobre 2021

Abécédaire > ECOUTE ACTIVE

C’est le psychologue Carl Rogers qui est à l’origine du concept et de la pratique de l’écoute active. Ces travaux ont d’abord trouvé des applications dans le champ thérapeutique mais puis ont été largement adaptés à d’autres situations d’entretiens. Il s’agit pour l’écoutant de se conformer aux principes suivants : accepter l’autre comme il est ; être centré sur son vécu plus que sur son dire, s’intéresser davantage à l’individu qu’à ses problèmes, manifester son respect à l’écouté, être un miroir qui reflète. 

Il peut en être tiré des modalités d’être comme : ne pas avoir d’idées préconçues et se refuser à l’interprétation, manifester physiquement sa disponibilité, ne pas interrompre l’écouté, utiliser le questionnement ouvert, inviter l’écouté à préciser son propos, manifester son intérêt par des signes non verbaux, reformuler avec les termes de l’écouté pour lui donner à s’entendre, reformuler avec ses propres termes pour s’assurer de sa compréhension, laisser de la place aux silences, être en empathie avec l’écouté, être dans une neutralité bienveillante. 

Si le tuteur étant distance ne peut que très modérément utiliser la communication non verbale, il peut mettre en œuvre l’ensemble des autres techniques de l’écoute active lors des entretiens personnalisés qu’il a avec les apprenants, en particulier lorsque ceux-ci sont près de l’abandon. 

Ressource associée : Jacques Rodet (2007). L'écoute active, une stratégie au service du tuteur à distance. http://blogdetad.blogspot.fr/2007/09/lcoute-active-une-stratgie-au-service.html 

 

vendredi 1 octobre 2021

Abécédaire > DYNAMIQUE DE GROUPE

La dynamique de groupe a d’abord été étudiée et modélisée par des psychologues tels que Kurt Lewin et Didier Anzieu mais également par des sociologues et des psychosociologues comme Serge Moscovici. 

La dynamique de groupe s’intéresse tout à la fois aux phénomènes, aux processus psychologiques et sociologiques, aux émergences et effets qui en résultent, au sein d’un groupe restreint. Le nombre de participants à un groupe restreint se situe habituellement entre quatre et vingt personnes mais peu parfois en compter quelques-unes de plus, en particulier en éducation pour correspondre au groupe-classe. Les principales étapes de la vie d’un groupe restreint sont l’illusion groupale, la phase conflictuelle et la phase de maturité. 

En formation hybride ou à distance, les tuteurs, qui doivent accompagner les apprenants dans des activités collaboratives, peuvent s’appuyer sur les principes descriptifs de la dynamique de groupe tant pour permettre au groupe de se constituer, que de construire leur identité, d’assurer une expression équitable entre les participants, de faciliter leurs processus de négociation et de prise de décisions, d’évaluer leur cohésion et leur productivité. 

Ressource associée : Jacques Rodet (2017). Aider les apprenants à distance à travailler en groupe. Clip. https://youtu.be/Se1LFS1WfjA

 

mercredi 29 septembre 2021

Abécédaire > DROITS ET DEVOIRS

Les devoirs autorisent, généralement, l’ouverture de droits qui en constituent les contreparties. Si le devoir oblige l’individu à se conformer à une norme, les droits sont considérés comme un espace de liberté qui lui est accordé. Le périmètre des droits est circonscrit au cadre défini par d’autres que celui qui en bénéficie. Dans une organisation, l’exécution des devoirs est contrôlée par la hiérarchie alors que les droits peuvent faire l’objet de revendications. L’énonciation des droits et devoirs, dans le cadre professionnel fait l’objet de textes tels que des conventions collectives, des circulaires, des fiches de fonction… 

En formation hybride ou à distance, c’est la charte tutorale qui définit les droits et devoirs des tuteurs et des apprenants les uns envers les autres. De même, les droits et devoirs des tuteurs envers leurs employeurs font le plus souvent l’objet de textes particuliers dans la mesure où l’activité tutorale est peu réglementée. 

L’énonciation des droits et devoirs dans une charte tutorale précise les conditions de l’établissement de la relation tutorale. Au-delà de sa fonction réglementaire, elle donne de la visibilité aux acteurs sur ce que les uns peuvent attendre des autres et énonce les modalités leurs futurs échanges. 

Ressource associée : Jacques Rodet (2011). Rédiger la charte tutorale d'une FOAD https://blogdetad.blogspot.com/2011/01/rediger-la-charte-tutorale-dune-foad.html

 

lundi 27 septembre 2021

Abécédaire > DISTANCE

La distance est ce qui sépare. Elle est donc souvent perçue comme un écart qui est à réduire, un obstacle à surmonter. L’histoire de la formation à distance peut être retracée comme cette recherche permanente d’abolition de la distance par le recours aux outils et technologies. Toutefois, la distance peut également être considérée comme une opportunité lorsque par exemple elle autorise des médiations entre des personnes qui ne peuvent se rencontrer physiquement. Elle permet aussi ce que certains ont nommé la massification de l’individualisation. 

La distance est souvent présentée comme le contraire de la présence. Or, certaines présences ne sont que de forme et ne réclament pas d’engagement. De plus, la distance n’est pas assimilable à l’absence puisque son réel opposé est la proximité. 

L’enjeu pour les tuteurs à distance est donc d’être proches de leurs apprenants. Ceci tient autant aux interventions proactives et réactives qu’ils réalisent qu’à leurs attitudes, leur savoir-être, la manière dont ils se rendent disponibles pour les apprenants. 

Ressource associée : Jacques Rodet (2014). Les médiations tutorales favorisant la proximité des apprenants avec leur dispositif de formation. Billet de blog. http://blogdetad.blogspot.fr/2014/10/les-medations-tutorales-favorisant-la.html

 

vendredi 24 septembre 2021

Abécédaire > DISPONIBILITE

Est disponible, ce dont on peut disposer. En matière de service, la disponibilité est un des éléments de la qualité. Or, le tutorat à distance est un service aux apprenants. Lorsque l’on interroge ces derniers, la disponibilité du tuteur est fréquemment évoquée comme la première qualité voulue. Ceci manifeste une attente forte de leur part à laquelle il est nécessaire d’apporter des réponses. 

Etre disponible, pour le tuteur à distance, ne signifie pas pour autant d’être en mesure de répondre à tout moment aux sollicitations des apprenants. La disponibilité s’énonce, voire se négocie. C’est le plus souvent dans les chartes tutorales que des précisions permettent de cadrer la disponibilité des tuteurs. En particulier, en indiquant le délai dont dispose le tuteur pour répondre aux apprenants. 

Manifester sa disponibilité et la rappeler aux apprenants est un réflexe que tout tuteur devrait avoir afin d’abaisser les préventions que certains peuvent avoir à le contacter. Notons d’ailleurs que ce sont souvent les apprenants qui en ont le plus besoin qui ne sollicitent pas leurs tuteurs. 

Etre disponible pour un tuteur, c’est aussi une posture d’accueil de l’apprenant proche de la bienveillance inconditionnelle évoquée par Carl Rogers. 

Ressource associée : Jacques Rodet (2011). De la réactivité quasi instantanée du tuteur à distance. Billet de blog. http://blogdetad.blogspot.fr/2011/11/de-la-reactivite-quasi-instantanee-du.html