lundi 11 avril 2016

Le savoir-être du tuteur à distance



Le  savoir être du tuteur à distance est essentiel à l'établissement de la relation tutorale. Son développement constitue néanmoins un véritable challenge pour ceux qui sont habitués à n'avoir que des relations verticales et d'autorité avec leurs apprenants. 

La pyramide CREECA n'ambitionne pas de faire l'inventaire exhaustif des éléments constitutifs du savoir-être du tuteur à distance, mais plus modestement, en souligne les plus importants qui peuvent être abordés, via des cas pratiques, lors des formations de tuteurs à distance. 

La première attitude à adopter par le tuteur à l’égard des apprenants qu’il accompagne est la courtoisie. C’est la condition préalable à l’émergence d’une relation constructive.

Cette courtoisie, ne peut dépasser son rôle de brise glace, qu'en se fondant sur le respect inconditionnel de chaque apprenant en tant que personne.

Pour gagner le respect en retour, le tuteur doit énoncer ses engagements et les tenir. Dire et faire ce qu’il annonce.

Ce faire est relatif aux besoins de soutien que le tuteur peut plus facilement percevoir et identifier en développant une réelle empathie à l'égard des apprenants.

De là, les apprenants peuvent nourrir leur confiance envers le tuteur non sur des déclarations mais sur les actes tangibles de celui-ci.

La confiance grandissant, les réserves des apprenants à solliciter de l'aide s'amoindrissent et la relation d’aide peut se développer.


La forme de la pyramide souligne l'importance et les liens de succession des différentes strates qui permettent de la construire.


Sans aide, il n'y a pas de relation tutorale.

Sans confiance, l'aide reste peu recevable et donc hypothétique. 

Sans empathie la confiance ne peut se développer. 

Sans engagement, l'empathie reste inopérante.  

Sans respect, les engagements restent à l'état de promesses. 

Sans courtoisie, le respect ne peut s'éprouver et s'établir. 





Enregistrer un commentaire