lundi 24 août 2009

Magalie Morel : Paroles d'élèves quant aux modalités d'encadrement


Sans titre
. Arshile Gorky






Magalie Morel, dans une conférence auprès de la SOFAD (Société de formation à distance des commissions scolaires du Québec) a présenté quelques uns des résultats de sa recherche "Analyse critique des pratiques d’encadrement des adultes au secondaire et au collégial".


Nous reproduisons ci-dessous quelques uns des passages significatifs de son diaporama.

Sur les attentes des apprenants envers les tuteurs
  • Qu'il soit disponible au cas où.
  • Qu'il me juge personnellement et non comme étant juste un élève.
  • Qu'il corrige mes erreurs et me les explique.
  • Qu'il ait un courrier électronique et qu'il s'en serve.
  • Qu'il partage en quelque sorte son plaisir d'apprendre.
Sur les qualités du tuteur
  • Le tuteur doit posséder de bonnes habiletés de communication ainsi qu'un certain degré d'ouverture et d'empathie afin d’établir une bonne relation.
  • Il doit être capable de diagnostiquer les problèmes et les difficultés de compréhension.
  • Il doit être là pour aider au besoin.
  • À côté de l'erreur, montrer l'emplacement qui en parlait dans le tome.
  • Encourager.
  • Expliquer chacune des erreurs une par une.
  • Répondre le plus vite possible.
  • Être disponible.
  • Donner des liens sur Internet pour davantage de documentation.
  • Un professeur empathique, c'est plaisant aussi!

Sur les autres personnes ressources de l'apprenant
  • L'entourage immédiat se révèle important au plan du soutien.
  • Pour certains, l'amie de coeur est une source importante de motivation et d’engagement.
  • Un élève explique que ses amis comprennent l’importance qu'il accorde à la réalisation de ses cours. S’il en discute avec eux, ses inquiétudes et ses difficultés trouveront écho.
  • Les membres de la famille ont également une influence certaine dans la motivation et la réussite.
  • L'influence de la famille demeure cependant limitée à la motivation et ne s'étend pas à la compréhension de la matière à l'étude. Souvent, les parents ne peuvent aider dans les travaux.
  • les pairs, c’est-à-dire les autres élèves FAD ne semblent pas occuper une place importante dans le soutien à l’apprentissage et à la motivation.
  • La vision du soutien est limitée au tuteur par rapport au contenu d’apprentissage.

Les contradictions des apprenants dans leurs demandes d'encadrement
  • Ils comprennent mal les exigences organisationnelles liées à l’encadrement.
  • Il faudrait que le tuteur soit disponible 24h/24, ce qui n’est pas possible.
  • Ils veulent un soutien en tout temps, même s’ils se considèrent relativement automnes et qu’ils ne font appel aux tuteurs que de façon sporadique.
  • Ils veulent que le tuteur soit ouvert et empathique pour soutenir leur motivation, toutefois c’est l’entourage qui est le premier à venir soutenir la motivation et à qui ils demandent ces qualités.


Enregistrer un commentaire