samedi 11 décembre 2010

Parution du vol. 8/3 - 2010 de la revue Distances et Savoirs


La dernière livraison de la revue Distances et Savoirs contient plusieurs articles relatifs au tutorat à distance. Ci-dessous, leurs résumés.

LA DISTANCE DANS L’ENSEIGNEMENT DES LANGUES FREIN OU LEVIER ?
sous la direction de CHRISTIAN DEGACHE, CHRISTIAN DEPOVER
vol 8/3 - 2010 http://ds.revuesonline.com/resnum.jsp



Former aux tutorats synchrone et asynchrone en langues
C. DEVELOTTE, F. MANGENOT
Résumé : Cet article s’appuie sur une formation expérientielle d’enseignants de langues en ligne qui se décline en deux versions, synchrone et asynchrone. Est étudiée, sur le double plan de la relation à distance et de la temporalité, la prise en charge des échanges pédagogiques à distance dans ces deux systèmes de communication, avec pour objectif de faire ressortir leurs spécificités et de fournir ainsi quelques repères pour la formation de tuteurs.

Compétences interactionnelles des tuteurs dans des échanges vidéographiques synchrones
C. DEJEAN-THIRCUIR, N. GUICHON, V. NICOLAEV
Cet article s’intéresse aux dynamiques interactionnelles observables dans un dispositif didactique mettant en relation de futurs enseignants en formation en français langue étrangère avec des apprenants, par le biais de rencontres synchrones par visioconférence. Une analyse des interactions verbales permet d’identifier les conduites langagières des apprentis-tuteurs et s’attelle à déterminer dans quelle mesure celles-ci sont susceptibles d’influencer la mise en oeuvre par les apprenants de certaines compétences de communication.

Former les tuteurs à distance. L'expérience de l'Institut français de Madrid
A. CREUZÉ
Cet article porte sur le déroulement d’une formation ouverte et à distance intitulée « Être tuteur dans un dispositif à distance » destinée à des enseignants de français langue étrangère et proposée par le service culturel de l’Ambassade de France en Espagne en collaboration avec l’Institut français de Madrid (IFM) ; cette formation hybride a été conçue sur la base d’un cours à distance mis en œuvre à l’IFM depuis sept ans. En effet, de plus en plus de structures sont conduites à envisager la mise en place de cours à distance venant compléter leur offre. Plusieurs types de démarches sont alors possibles ; parmi elles : 1. la mise en œuvre de cours en e-learning s’appuyant sur une approche industrialisée de la formation ; ce type de cours, généralement individuel, peut toucher un grand nombre de personnes pour un faible coût ; 2. la mise en œuvre d’un dispositif qui propose un accompagnement fort et organise des interactions, à l’écrit et à l’oral, entre pairs comme avec le tuteur. L’Institut français de Madrid a fait le choix de cette seconde option et a proposé à l’ensemble du réseau une formation « située » destinée à des enseignants susceptibles d’utiliser son dispositif. Les participants ont ainsi eu l’occasion de mesurer la plus-value des outils synchrones et asynchrones dans une formation où la distance psychologique pouvait a priori être davantage un frein que la distance géographique. Ils ont pu aussi donner toute leur valeur aux interactions dans la construction de savoirs et de compétences. Cet article propose de tirer quelques enseignements du déroulement de la formation.

Enregistrer un commentaire