lundi 12 avril 2010

Le rôle des outils pédagogiques dans l’enseignement dirigé en anatomie humaine à Constantine. Par Badreddine Boussafsaf


Le rôle des outils pédagogiques dans l’enseignement dirigé en anatomie humaine à Constantine. Résultats d’une formation pilote tutorée à travers l’utilisation d’une plate-forme de téléformation sur le Web.

Contexte
A travers une formation pilote tutorée faite pour les étudiants de deuxième année de médecine, nous avons utilisé une plate-forme de téléformation pour lancer un enseignement dirigé sur l’embryologie du cœur humain.

But
Il s’agit de spécifier le rôle fondamental des outils de la médiatisation. En plus des outils collaboratifs de la plate-forme de téléformation sur le Web tel que la messagerie, le forum, le chat et l’espace documents, tous les outils pédagogiques utilisés ont été médiatisés. Il s’agit de la fiche d’inscription à l’unité d’enseignement dirigé, les objectifs pédagogiques spécifiques, le contenu de savoirs des objectifs pédagogiques spécifiques, les ressources documentaires de la plate-forme dans le domaine. Il s’agit, également, de savoir quel le véritable rôle du tuteur dans un dispositif de formation à distance.

Méthode
A cet effet, un scénario pédagogique a été réalisé par les deux concepteurs, le coordinateur et les tuteurs. Il comprend les activités des tuteurs au nombre de trois, des étudiants au nombre de dix et des équipes d’étudiants réparties en binôme. Toutes les activités avec échéancier sont spécifiées dans un tableau appelé diagramme d’activité.

Déroulement de la formation
La formation a durée trois semaines. Avant le début de la formation à distance, une réunion de deux heures a été faite avec le groupe d’étudiants volontaires. Toutes les explications ont été fournies sur le déroulement de la formation. Les autorisations d’accès à la plate-forme ont été données aux étudiants (es) par le coordinateur de la plate-forme. La fiche d’inscription, les objectifs pédagogiques spécifiques, le contenu de savoir des objectifs pédagogiques spécifiques et le planning de la formation ont été déposés dans l’espace documents de la plate-forme.
  • La première semaine a débuté par un premier chat d’une heure et le dépôt du pré-test sur la plate-forme lors de la première journée. Le forum-activité asynchrone-fait par les deux concepteurs contient 13 questions et démarre le premier jour de la formation et se termine à la fin de la formation.
  • Le délai de dépôt a été fixé pour la fiche d’inscription et le pré-test pour la deuxième journée.
  • Le troisième jour, un glossaire à remplir et des schémas sans légende ont été déposés sur la plate-forme.
  • Le cinquième jour, un deuxième chat de suivi est organisé pour voir l’état d’avancement des productions et répondre à des questions diverses.
  • Le délai de dépôt du glossaire et des schémas est fixé au septième jour.
  • La deuxième semaine, un troisième chat a été programmé pour démarrer le travail collaboratif en équipe. Les étudiants (es) ont été répartis en équipes. Chaque équipe doit faire la synthèse d’une partie du contenu. La répartition des contenus de synthèse d’équipe a été déposée sur la plate-forme juste après le troisième chat.
  • Un quatrième chat est programmé en milieu de semaine pour assurer le suivi et pour discuter sur la formation. C’est un chat d’évaluation faite par les étudiants (es). Les étudiants donnent leur avis quant au système de formation à distance et les problèmes qui en découlent.
  • Après chaque chat, un compte-rendu est déposé sur la plate-forme et envoyé par e-mail en utilisant la liste de diffusion.
  • Le délai de dépôt des synthèses d’équipe des différentes parties du contenu, ainsi que la synthèse individuelle du contenu du forum est fixé au quinzième jour.
  • Le post-test et la grille d’évaluation sont déposés sur la plate-forme au quatrième jour. Le délai de dépôt est fixé pour le quinzième jour.
  • La troisième semaine est réservée pour la finalisation de toutes les corrections de productions déposées par les étudiants (es). Le « feed-back » final, c’est-à dire le résultat, est donné aux étudiants lors de la quatrième semaine.
Le rôle du tuteur
Lors de la première semaine
  • le tuteur invite, par voie d’affichage au niveau du laboratoire d’anatomie humaine, les étudiants (es), voulant suivre librement la formation ouverte et à distance sur le Web, à envoyer un e-mail à l’adresse suivante : boussafsafb@yahoo.fr.
  • Le tuteur reçoit les e-mails et crée une liste de diffusion dans la messagerie du WEB.
  • Il envoie un premier mail -activité asynchrone- pour inviter les dix premiers étudiants(es) à participer à une réunion de travail, en présentiel, au niveau du laboratoire d’anatomie humaine.
  • Le tuteur organise une première réunion, en présentiel de deux heures, pour les 10 premiers étudiants(es). Il donne toutes les informations concernant le système d’apprentissage qui sera mis en place. Il s’agit de faire des enseignements dirigés d’anatomie humaine à distance sur le Web, à travers une plate-forme LMS (Learning Management System) ou MLE (Managed learning Environment) ou VLE (Virtual learning Environment) ou CMS (Course Management System) ou LSS (Learning Support System). Le LMS est un support logiciel développé pour accompagner toute personne impliquée dans un processus d’apprentissage dans leur gestion de parcours pédagogiques en ligne pour leurs apprenants. Les services offerts incluent généralement un contrôle d’accès, des outils de communication (synchrones et/ou asynchrones) et l’administration des groupes d’utilisateurs.
  • Le choix thématique s’est porté sur l’embryologie du cœur humain en raison de la difficulté de la question.
  • Le tuteur envoie un mail -activité asynchrone- pour le démarrage de la formation par la liste de diffusion de la messagerie. Le premier chat-activité synchrone d’une heure est programmé au début de la deuxième semaine.
  • Le tuteur demande au coordinateur de la plate-forme de procéder à l’inscription des étudiants (es) sur la plate-forme LMS de téléformation. Chaque étudiant (e) reçoit par e-mail l’identifiant et le mot de passe pour accéder à la plate-forme.
  • Lors du premier chat-activité synchrone-le tuteur choisit le modèle d’apprentissage centré sur l’apprenant et s’inspire des modèles complémentaires behaviouriste, cognitiviste et socioconstructiviste pour la formation. Il privilégie le travail collaboratif. Il incite les praticiens à construire leurs propres représentations et conceptions sur le contenu proposé. C’est une approche proactive c’est-à-dire que c’est le tuteur qui a l’initiative de son intervention et va au devant des étudiants pour leur proposer des activités, une aide ou des réunions de travail.
  • Il construit avec les deux experts les outils de la médiatisation. Il s’agit de la fiche d’inscription, de la définition des objectifs pédagogiques spécifiques et du contenu de savoirs des objectifs pédagogiques spécifiques de l’embryologie du cœur. Ces documents sont déposés sur la plate-forme dans l’espace documents avant le début de la formation. Une ressource existe déjà sur la plate-forme : un cours avec schémas sur l’embryologie du cœur.
Lors de la deuxième semaine
  • Le tuteur fait le premier chat d’une heure, en début de semaine pour le groupe avec comme ordre du jour : les présentations, les buts de la formation et les consignes de la situation problème.
  • Il donne les informations suivantes : le groupe 1 prépare le certificat 1 (C1) sur l’anatomie générale. Module 3 : appareil cardio-vasculaire. Unité 1 : embryologie du cœur humain.
  • Après le premier chat, le tuteur dépose le pré-test dans l’espace documents de la plate-forme LMS. Il informe les étudiants (es) que l’activité est individuelle lors de la deuxième semaine.
  • Le tuteur organise un chat d’une heure, de permanence pour expliciter encore la Situation Problème et répondre aux questions des praticiens. Il se met ici dans une attitude réactive c’est-à-dire qu’il attend d’être sollicité par l’apprenant lorsque celui-ci a besoin d’une information complémentaire ou rencontre un problème.
  • Le tuteur reçoit les glossaires remplis et les cartes conceptuelles ainsi que les textes sur la démarche individuelle réalisés par les étudiants et le commentaire sur le PowerPoint.
  • Le tuteur procède à l’évaluation des travaux individuels et envoie un feed-back à chaque étudiant (e).
  • En fonction des résultats du glossaire et de la carte conceptuelle et des démarches métacognitives, le tuteur crée cinq équipes. Chaque équipe est composée d’un binôme.
  • Le tuteur organise un chat de groupe d’une heure selon le planning pour donner les consignes du travail collaboratif et pour répondre aux questions posées.
  • Il organise un chat de permanence d’une heure. Ce chat n’est pas obligatoire. Le tuteur est dans une position réactive et attend les questions de certains étudiants qui n’arrivent pas à progresser.
  • Le tuteur met en place un forum pour discuter sur les travaux individuels.
  • Le tuteur reçoit les cinq synthèses du glossaire et de la carte conceptuelle ainsi que les démarches réflexives individuelles sur le travail de l’équipe du travail collaboratif.
  • A la fin de la deuxième semaine, le tuteur procède à l’évaluation des travaux d’équipe et envoi un feed-back pour les équipes du groupe.
Lors de la troisième semaine
  • Il organise un chat de groupe d’une heure pour discuter sur le syllabus de cours en début de semaine.
  • Il organise un autre chat de permanence d’une heure vers le milieu de la semaine. Ce chat n’est pas obligatoire. Le tuteur est dans une position réactive et attend les questions de certains étudiants qui n’arrivent pas à progresser.
  • Le tuteur reçoit les syllabus de cours de chaque étudiant. Il fait une évaluation avec les experts et envoi les feed-back.
  • Le tuteur prescrit un post-test et une grille d’évaluation par les étudiants qu’il dépose sur la plate-forme.
  • Le tuteur évalue le post-test avec les experts au nombre de deux. Il fait le dépouillement de la grille d’évaluation et envoie le résultat qui consiste en la différence entre le pré-test et le post-test. Il peut s’agir d’un gain brut ou d’un gain relatif ou d’une perte d’informations.
  • Le tuteur fait une évaluation globale sous forme d’un tableau et le dépose dans l’espace document du groupe. Enfin, il rédige un rapport final qu’il transmet aux deux concepteurs.
Conclusion

Les résultats semblent prometteurs pour l’avenir de la formation en sciences médicales. D’après les évaluations par les concepteurs, les productions sont de niveau moyen. La comparaison entre le pré-test et le post-test a montré une certaine fiabilité du système de formation à distance sur le Web par le fait qu’un gain des informations a été remarqué chez les étudiants (es). Les sessions de formation pilote se poursuivent, actuellement, avec une augmentation sensible du nombre d’étudiants inscrits. Nous avons fait participer les étudiants de Constantine, d’Annaba et de Blida. Au total, 45 étudiants ont suivi la formation à distance. En plus, il a été décidé de l’instauration d’une école d’été pour préparer les étudiants aux examens de rattrapage de septembre 2008. Nous commençons à recueillir les demandes des étudiants.

Il faut donc insister sur la confection de tous les outils d’apprentissage avant de démarrer toute formation sur une plate-forme de téléformation. Leur nécessité n’est plus à souligner. Il est clair que le rôle du tuteur est primordial dans un dispositif de formation à distance. La formation des enseignants aux tâches de tuteur doit être une règle pour toute institution de formation. Nous espérons étendre cette formation à toute la communauté estudiantine de la filière des sciences médicales. En fonction des résultats de la formation et des niveaux de qualification atteints, nous proposerons la dite formation, dans un second temps à d’autres institutions.


BOUSSAFSAF Badreddine, professeur d’Anatomie Humaine. Titulaire du Master UTICEF Pro 2. Strasbourg. France. 2008. boussafsafb@yahoo.fr
Laboratoire d’Anatomie Humaine. Faculté de Médecine. 25000 Constantine. Algérie.

Enregistrer un commentaire