lundi 7 décembre 2009

Parution du n°5 de Tutorales


Nous avons le plaisir de vous annoncer la publication du n°5 de la revue Tutorales que vous pouvez télécharger ici. Nous reproduisons ci-dessous son sommaire ainsi que l'éditorial.

Sommaire

- Analyse critique de pratiques d'accompagnement dans des dispositifs hybrides de Jean Yves Trespeuch
- Entretien avec Madeth May
- Inconvénients de la figure du « tuteur-orchestre » de Jacques Rodet
- Actualité de la recherche sur le tutorat à distance

Editorial
Les dispositifs de formation hybrides présentent une large variété d'organisation et de place accordée aux activités en présentiel et à distance. Il n'est donc pas très étonnant de constater là aussi de grandes différences dans la manière dont les interventions d'accompagnement et de tutorat sont menées. Si celles-ci dépendent en grande partie de la maquette de la formation et de son orientation pédagogique, il n'est pas inintéressant d'établir un certain nombre de comparaisons entre ces formes et actions de support à l'apprentissage.

C'est ce que Jean Yves Trespeush, réalise dans son article « Analyse critique de pratiques d'accompagnement dans des dispositifs hybrides ». Après avoir présenté les trois dispositifs hybrides sur lesquels il est intervenu, il étudie, à partir de différents critères (place relative de l'encadrement en fonction du type de ressources de contenu, l'exclusion dont sont victimes certains apprenants, la pluralité des intervenants assumant des tâches tutorales) les différentes formes d'accompagnement. Il évoque aussi la nécessaire reconnaissance que devraient avoir les tâches tutorales et préconise que celles-ci fassent l'objet d'une réelle traçabilité.

Sur ce dernier point, l'entretien que j'ai eu avec Madeth May permet de poser quelques jalons qui sont prometteurs pour la difficile tâche d'interprétation des traces laissées par les apprenants sur une plate-forme. L'outil TrAVis, développé par l'équipe à laquelle Madeth May appartient à l'INSA de Lyon, semble prometteur d'une analyse non plus uniquement quantitative mais autorisant aussi la production de traces au niveau sémantique.

Les nombreuses publications sur le tutorat à distance dont vous trouverez les dernières nouveautés en fin de ce numéro de Tutorales tendraient à démontrer que désormais, les fonctions, les rôles et les tâches des tuteurs sont bien identifiés et qu'il ne reste plus qu'à les mettre en œuvre. Pour autant, nous le savons bien, de la réflexion à la pratique le pas est souvent difficile à franchir. Une des raisons tient peut-être au fait que les acteurs raisonnent trop souvent en terme de profil idéal de tuteur, ce que je nomme la figure du « tuteur-orchestre ». C'est pourquoi, il m'a semblé utile d'insérer dans cette livraison, un récent billet publié dans le Blog de t@d dans lequel je mets en avant les différents inconvénients à n'envisager le tutorat qu'autour de ce type de profil, ce qui amène à négliger la mise en place d'un système tutoral devant faire l'objet d'une véritable ingénierie tutorale.

Jacques Rodet



Enregistrer un commentaire