mercredi 9 avril 2008

Le tutorat en débat au Cemaforad






Le Cemaforad, le Colloque Euro Méditerranéen et Africain d'approfondissement sur la FORmation A Distance se tient à Strasbourg du 9 au 11 avril.

Plusieurs communications, dont les textes sont déjà disponibles, seront consacrées au tutorat. L'ensemble des conférences plénières seront transmises sur Canal U et toutes les communications seront disponibles au format audio, liens à partir du programme

Said Berrouk, Alain Jaillet. Le tutorat dans une formation à distance : quelles perceptions des apprenants futurs tuteurs ?
De nombreux chercheurs (Charlier et al., 99, Charlier et al., 02, Daele, 00, Deschryver, 02) soulignent la complexité du rôle du tuteur en ligne dans le cadre notamment d'un apprentissage collaboratif à distance. De multiples recherches se sont penchées sur l’étude de ces pratiques et ont eu pour objectif d’expliquer les différents styles et leurs effets sur l’apprentissage. Beaucoup d'entre elles rapportent le point de vue des apprenants et font état d'un écart important entre l'offre des établissements en terme d'encadrement et les attentes de ces apprenants (Burge et al., 91; Gagné et al., 01; Deschênes et al. , 04)
. Certaines par contre se sont distinguées à travers d'autres regards que celui des apprenants. Notre étude s'inscrit dans la première approche avec une particularité à savoir qu'elles s'intéressent à des apprenants suivant une formation qui inclut le tutorat comme objet de formation et tuteurs potentiels à la suite de la formation. Cette contribution cherche à répondre aux questions suivantes. Quelles représentations des apprenants du modèle théorique du tutorat ? Quels sont les facteurs de satisfaction et d'insatisfaction des apprenants à l'égard des pratiques des tuteurs ? Quelle est la perception des apprenants du tuteur idéal ?

Valérie Campillo. Pratiques de tutorat dans le cadre des formations aux services numériques des universités (projet mipe4) et du c2i.
L’objet de cette communication est de présenter et comparer deux pratiques de tutorat à distance dans le cadre de formations courtes aux Technologies de l’Information et de la Communication (TIC) . Dans les deux cas, les "outils" utilisés pour le tutorat ont été ceux du Bureau Virtuel de l'Université. Cependant, si le contexte global de ces 2 expériences semble proche, un certain nombre de facteurs diffèrent, qui nous ont amené définir deux formes distinctes de protocole de tutorat. Bien que ces expériences soient récentes, un premier bilan permet de mettre en évidence les forces et faiblesses de ces formes de tutorats, amenant un certain nombre de questions, autant sur la définition d'une forme adaptable de tutorat que sur le rôle même du tutorat.

Viviane Glikman. Quels modèles d’exercice de la fonction tutorale à distance pour quels types d’apprenants ?
Une recherche qualitative plurinationale menée auprès d’apprenants et d’acteurs de l’aide et du conseil dans des dispositifs contrastés de formation d’adultes français, anglais et allemands a conduit à la construction de quatre modèles d’exercice de la fonction tutorale : « fonctionnel », « affectif », « pédagogique » et « holistique et personnalisé ». Ces modèles sont d’abord caractérisés par la nature du soutien apporté aux apprenants et par la posture, réactive ou proactive, qui préside à sa mise en oeuvre. Leur degré de pertinence est ensuite examiné en fonction des divers types d’apprenants auxquels ils s’adressent, eux-mêmes définis selon le mode d’engagement dans la formation et la capacité d’adaptation à un apprentissage autonome. Les conclusions discutent la notion de « bonnes pratiques » dans le domaine et formulent quelques recommandations visant à une efficacité accrue des activités tutorales.

Bruno Guillet, Catherine Roupie. Retour d'expériences d'une formation hybride. Quelles perspectives d'évolution ? Quelle définition de la fonction tutorale dans ce type de dispositif ?
La formation hybride mettant en oeuvre une combinaison de modalités pédagogiques modifie l’attractivité des offres de formation et change les postures des apprenants et des formateurs. A travers cette communication et sur la base d’un retour d’une expérience de 2 années dans un institut spécialisé du Conservatoire National des Arts et Métiers (CNAM) en Aquitaine, nous souhaitons vérifier la perception du dispositif auprès de ses principaux acteurs (apprenants et formateurs), nous poser la question spécifique de la fonction tutorale avant de proposer une série de recommandations destinées à améliorer le dispositif.

Faouzia Messaoudi. Tutorat et gestion de changement : deux leviers pour réussir la formation à distance au Maroc (Cas du Master ITEF).

Cet article porte sur l'analyse de deux leviers importants qui conditionnent la réussite de la formation ouverte à distance. D’abord, la dimension du tutorat assuré en ligne et celle culturelle, notamment les propres perceptions des étudiants vis-à-vis de la FOAD et qui influence largement l’efficacité de cette dernière. Il s'agit plus exactement de présenter une expérience de mise en place d’une formation continue diplômante alternant des cours en présentiel (85%) et d’autres à distance (15%). Notre objectif est d’analyser le déroulement de la partie mise en ligne, en contribuant de manière empirique à la réflexion sur le rôle du tuteur et les profils des étudiants en formation continue à distance au Maroc. Aussi, après la description générale de la formation MITEF, nous aborderons la question de la pratique de la formation à distance à partir du lien entre la médiatisation, la médiation et l’absence, chez les étudiants, d’une culture de travail collaboratif fort exigée par ce nouveau mode de formation.


Enregistrer un commentaire