vendredi 23 janvier 2009

De la formation classique vers l'autonomie accompagnée. Par Nicolas Dennery


Nous présentons ci-dessous un extrait de l'article de Nicolas Dennery "Le nouveau rôle pédagogique du manager", publié par le Centre Inffo dans lequel il traite, entre autre, du changement de paradigme de la formation classique vers ce qu'il nomme l'autoformation accompagnée. Son schéma est particulièrement explicite.


"L’autoformation repose sur un changement de représentation du processus d’apprentissage.

Dans la pédagogie classique, le pédagogue enseigne au stagiaire. Le “sachant” transmet son savoir à “l’apprenant”. L’apprenant est guidé en permanence par un formateur qui fixe les objectifs pédagogiques, contrôle les progrès et, surtout, transmet le contenu.


Dans l’autoformation accompagnée, il revient à l’apprenant de prendre en charge une
partie de ces fonctions. Il est d’abord impliqué dans le processus d’évaluation aussi bien en amont qu’en aval. Il est aussi le pilote de son propre apprentissage (il se fixe ses propres objectifs ou participe activement à leur élaboration, organise son temps d’apprentissage – au poste de travail, en formation, chez lui, etc.).

Enfin, il est celui qui cherche le savoir auprès de ressources (bases de ressources pédagogiques, experts, formateurs, etc.) et l’acquiert par lui-même (cf. schéma ci-dessous).

Cette évolution vers plus d’autonomie, plus de responsabilisation pour les salariés-apprenants n’est guère étonnante dans le contexte de tertiarisation accélérée de l’économie où les vieux modèles “fordistes” d’organisation du travail déclinent au profit des modèles “toyotistes” : écrasement des pyramides hiérarchiques, enrichissement des tâches, recherche de flexibilité et qualité, décentralisation des modes de décision, organisation de la production pilotée par l’aval (clients...), développement du travail collaboratif en mode matriciel, etc."

Clic sur l'image pour l'agrandir

Enregistrer un commentaire