samedi 8 décembre 2007

l'ACFCI annonce la création du titre de tuteur en entreprise

L'ACFCI (Assemblée des Chambres Françaises de Commerce et d'Industrie) organisait vendredi 6 décembre une journée autour du tutorat en entreprise (cf. programme de la journée en .doc).

Il y a été annoncé la création d'un titre de tuteur en entreprise.

Si le maître d'apprentissage intervient le plus souvent auprès d'un nombre réduit d'apprentis, voire d'un seul, en présentiel, et s'il n'est pas un professionnel de la formation, il est néanmoins cousin du tuteur à distance et demi-frère du coach dans la mesure où il doit accompagner [in situ] un individu à construire ses compétences [professionnelles]. Les dispensateurs de formation à distance ne devraient-ils pas s'inspirer de l'ACFCI en créant un titre de tuteur à distance ?

Communiqué de l'ACFCI

Pour répondre à la demande de grandes entreprises, l’ACFCI a conçu un titre de tuteur en entreprise. Une annonce faite par Jean-François Bernardin, président de l’ACFCI lors du colloque organisé le jeudi 6 décembre à Paris, portant sur l’engagement des CCI dans ce domaine.

Il s’agit de valoriser la fonction tutorale dans l’entreprise, clé de voute des filières en alternance et notamment de l’apprentissage, mission prioritaire du réseau des CCI qui accueille près de 100.000 apprentis chaque année dans 150 CFA.

A la demande de sept grandes entreprises (ACCOR, Air France, Auchan, Euro Disney, SCA, Groupe Flo, Parc Astérix et Veolia Environnement), l’ACFCI et le réseau des CCI ont mis en place un processus innovant d’évaluation et de certification des tuteurs en vue de la délivrance d’un titre de « tuteur en entreprise ».

Ce titre repose sur une double évaluation : un certificat de compétences délivré conjointement par les CCI et l’AFAQ/AFNOR et le passage devant un jury constitué de représentants d’entreprises et de CCI.

Avec la création de ce titre, les CCI visent la professionnalisation et la valorisation du tutorat dans divers contextes de formation en entreprise : apprentissage, contrat ou période professionnalisation, stages et formation continue.

Il s’agit, pour toutes les entreprises, d’un levier pour le développement de la formation et le transfert de savoir faire.

Dans la continuité de l’expérience conduite avec quelques grandes entreprises, les CCI souhaitent tout particulièrement mobiliser les PME.

Enfin, l’ACFCI propose qu’une réflexion soit engagée sur la question de la reconnaissance de la fonction tutorale. Elle propose ainsi que soient élargies à l’ensemble des dispositifs de formation en alternance et aux salariés des entreprises les dispositions du code du travail autorisant déjà les réseaux consulaires à délivrer un titre de maître d’apprentissage.

Source : AFCI

Image dans son contexte original, sur la page www.troisiemevoie.com/troisiemevoie/coaching/

Enregistrer un commentaire