jeudi 13 décembre 2007

Tutorat et e-learning : les annonces de Valérie Pécresse

"A partir de septembre prochain, l'université pourra recruter des étudiants, en leur proposant un contrat à mi-temps et pendant un an au maximum, rémunéré au moins au smic. Que ce soit pour du tutorat, pour l'accueil des nouveaux étudiants ou l'aide à l'insertion des handicapés, l'étudiant pourra gagner de l'argent sans s'éloigner de son campus, tout en ayant des horaires adaptés. Et la fac en profitera pour personnaliser son accueil."

"Je vais mettre en place un cahier des charges national, pour permettre aux universités d'avoir recours à des solutions pédagogiques innovantes : petits groupes, e-learning. Chaque étudiant aura un accompagnement davantage personnalisé : par exemple, un enseignant référent."

Valérie Pécresse
Ministre de l'Enseignement supérieur et de la Recherche

Source : 20minutes.fr

S'il est intéressant d'ouvrir la possibilité d'un tutorat de masse, de nombreuses questions restent néanmoins en suspens. Si elles demeuraient sans réponse, le dispositif annoncé aurait bien du mal à se concrétiser.
  • Quels seront les rôles précis des tuteurs étudiants ?
  • Quelle formation pour les y préparer ?
  • Quelles relations auront-ils avec le corps enseignant ?
  • Quelle forme de contrat de travail ?
  • La rémunération au SMIC pour un contrat à mi-temps sera-t-elle suffisamment attrayante ?
  • ...
Par ailleurs, il semble qu'un nouveau dispositif concernant le e-learning dans les universités verrait le jour. Après les campus numériques qui ont essentiellement permis la création d'une multitude de plateformes et les UNT qui se consacrent au développement de contenus, faut-il enfin s'attendre à la mise en place d'un vaste plan de formation des enseignants aux médiations à distance qui leur faciliterait la réalisation d'interventions tutorales et de support à l'apprentissage ? Sous quelles conditions statutaires les nouvelles charges de travail liées à l'accompagnement personnalisé seront intégrées aux charges professionnelles des enseignants ?
Enregistrer un commentaire