mardi 11 décembre 2007

Vidéo de Frédéric Sibomana sur les théories de l'apprentissage

Image dans son contexte original, sur la page www.3ct.com/.../numero%2002/ftechnique%202.htm.

Michel Diaz dans son récent article "E-learning et pédagogie active : je t'aime moi non plus ?" s'interrogeait sur la liberté accordée aux apprenants par les concepteurs de e-learning et la mise en oeuvre de pédagogies actives. Il concluait ainsi "
Peut-on néanmoins s'assurer d'une certaine compatibilité entre ces paradigmes ? Oui, je le crois." [...] La clé consiste – nous n'aurons de cesse d'y revenir – en l'intégration du e-learning dans une démarche pédagogique globale ; quel que soit la forme qu'il peut prendre, le e-learning sera considéré comme une ressource et non une finalité [...] C'est la pédagogie qui donnera le ton, qui assurera l'unité et la cohérence d'ensemble.Elle est la source essentielle de valeur que peut créer le projet de formation."

A la lecture de cet article, je me suis souvenu de l'annonce d'une communication de Frédéric Sibomana à la Téluq, qui m'avait heurté par l'affirmation de son titre "Le constructivisme radical et la démarche de planification d'activités d'apprentissage : points de vues difficilement réconciliables."

La présentation de cette intervention était la suivante : "Lorsqu’il planifie les activités d’enseignement, le technologue de l’éducation doit déterminer quoi enseigner, comment l’enseigner et comment évaluer les résultats de l’enseignement. Pour orienter le activités liées à la planification, le technologue de l’éducation a besoin d’une théorie de l’apprentissage. Au cours de son histoire, la technologie éducative a pu intégrer sans heurts les théories béhavioriste et cognitiviste de l’apprentissage. Cela n’a pas été le cas avec le constructivisme radical : certains principes constructivistes radicaux sont incompatibles avec la pratique établie en matière de planification en technologie éducative. État des lieux et discussion."

Je n'ai malheureusement pas pu assister à cette communication et n'en ai pas trouvé de traces. C'est pourquoi, je me rabats sur une vidéo de Frédéric Sibomana dans laquelle il présente les principales caractéristiques des théories de l'apprentissage et défend l'idée d'un concepteur éclectique en matière d'approches pédagogiques.

Et le tuteur à distance ? Ne doit-il pas l'être également, éclectique ? En tout cas, il doit être en mesure d'identifier et de comprendre les tenants et les aboutissants de ces différentes théories. Cette vidéo peut l'y aider.


Cliquer sur l'image pour voir la vidéo dans son contexte original

Pour aller plus loin sur les théories de l'apprentissage :
"L'analogie allostérique, vers un modèle cognitif de l'apprendre" qui fonctionne sur l'idée de transformation des savoirs déjà acquis, par un processus de déconstruction / reconstruction.

Présentation de l'ouvrage de
Marcel Lebrun eLearning pour enseigner et apprendre
Enregistrer un commentaire