samedi 16 février 2008

Les tutrices et tuteurs de Téluq en grève visitent les étudiants en examen

MONTREAL, le 16 fév. /CNW Telbec/ - Les tutrices et tuteurs de Téluq, en grève depuis plus d'un mois, ont rendu visite aujourd'hui, dans les locaux de Téluq à Montréal et à Québec, aux étudiants du semestre d'automne qui sont en examen.

Dans les deux salles d'examen, une vingtaine grévistes leur ont remis une carte de la Saint-Valentin sur laquelle est écrit : "Vos tuteurs auraient aimé vous accompagner dans la préparation de votre examen. C'est bien à contrecoeur que nous n'avons pas pu, en raison de la grève, vous fournir ce service".

Les négociations sont en cours, mais traînent en longueur. Les porte-parole de la direction de Téluq s'entêtent à considérer les tuteurs comme des employés occasionnels et veulent maintenir ce personnel dans un état d'exclusion. Cela se fait de plusieurs manières, entre autres, en leur refusant l'intégration aux structures de l'institution et en ne reconnaissant pas la valeur de leur travail. La Téluq considère que ces formateurs à distance ne sont pas de véritables enseignants universitaires.

Pourtant, ils le sont à part entière. Cela doit être reconnu dans tous les aspects de la vie universitaire et se traduire dans leur rémunération. Ils doivent dispenser le savoir, assurer un soutien pédagogique aux étudiants qui leur sont confiés, corriger des travaux et des examens et sanctionner la réussite ou l'échec du cours, tout comme le font les enseignants.

La convention collective est échue depuis le 31 décembre 2005.

Le Syndicat des tuteurs et tutrices de la Télé-université-CSN compte plus de 140 membres. Rappelons que près de 10000 étudiantes et étudiants reçoivent chaque année des formations offertes par la Téluq.

Source : CNW TELBEC

Enregistrer un commentaire