vendredi 1 février 2008

Tutorat, médiatisation des contenus de formation et médiation des savoirs. Interview de Yvonnick Bernard par Benoit Tostain

Cet échange met en relief le tutorat pensé dans un dispositif de formation ouvert*1. Dans un tel dispositif la médiatisation*2 des contenus de formation vise l’autonomie de l’apprenant. Le style d’accompagnement*3 du tuteur s’apparente au «compagnonnage*4».

L’extrait provient de l’interview de Yvonnick Bernard*5 réalisée par Benoit Tostain*6, parue dans la newsletter 10 de l’ENTA*7

Question posée par l’interview : « Comment les Net-Trainers adaptent-ils (–elles) leurs « Net Compétences » sur leurs environnements de formation ?

[Benoit Tostain] ...Tu fais référence aux activités réflexives, (regard sur soi, analyse des pratiques) puis aux activités de médiation*8 dans la relation tutorale. Ces notions, très présentes tout au long du parcours Net Trainers, sont peut-être des notions difficiles à transmettre à quelqu’un qui ne les a pas pratiquées en formation. Pourrais tu préciser en quoi elles te semblent fondamentales ? Comment vois tu l’application directe des activités réflexives et de la médiation sur ton propre terrain de formation ?

[Yvonnick Bernard] Pour ce qui concerne les apprentis, je parle de "méditation", c'est à dire d'un retour sur soi, l'esprit qui regarde l'esprit, ou en l'occurrence l'apprenti qui se regarde rétrospectivement agir et qui en tire des axes d'amélioration... mais finalement "l'outil" (blog /wiki / ...) peut être considéré comme un moyen de rendre intelligible ses propres actions à l'apprenant, et dans ce sens il y a en quelque sorte médiation... ou peut-être auto-médiation ...

Si l'on prend le temps d'y réfléchir, la médiation est déjà l'une des parties du travail du formateur/prof/enseignant : il dispose d'un corpus de notions, de savoirs et de savoir-faire qu'il doit faire acquérir aux apprenants; il doit inventer une sorte de coquille ou plutôt un dispositif ingénieux pour que l'apprentissage réussisse. Par ce travail, il rend possible le travail de l'apprenant, seulement possible: c'est toujours l'apprenant qui apprend ! On ne "nous apprend" pas, dans le sens que personne ne peut réellement forcer autrui à apprendre (même par la force !!!); on apprend ou on n'apprend pas ! C'est pour cela que l'enseignant se met généralement au coeur de son dispositif savant : pour, dans le meilleur des cas, s'assurer que l'apprenant apprend, et dans le pire, pour le forcer à apprendre !

Il va donc au-delà du travail de médiation ! Il ne s'efface pas dans la relation de l'apprenant au savoir ; il reste entre les deux, passage obligé vers le savoir pour l'apprenant, comme le gardien du pont ou du gué de la rivière... Mais ce faisant, il cache de ses épaules de larges pans de savoir et ne laisse apercevoir que ce qu'il daigne...

Ce n'est pas du tout le fondement de la Formation Ouverte et à Distance. Ici le travail de médiation tient compte de la position du formateur, "à côté" plutôt que "face à" ou "entre". Comme le Formateur-tuteur sera aux côtés de l'apprenant, les supports "médiatisés" devront suffire pour que l'apprenant puisse cheminer sur la voie de l'acquisition... mais en choisissant parfois son propre itinéraire... le Formateur-tuteur est surtout là pour lui éviter de s'éloigner définitivement de l'objectif.

Le Formateur-créateur de cours pour la FOAD doit maîtriser ces aspects lorsqu'il élabore, lorsqu'il médiatise les savoirs/savoir-faire!

Toutefois, je me suis aperçu que dans FOAD il y a deux composants : Formation Ouverte et Formation à Distance. La conjonction des deux donne ce que nous connaissons, mais chacun peut vivre séparément ! J'ai tenté et cela a fonctionné, sur un périmètre restreint, d'utiliser ces principes en présentiel. En cela je ne m'estime pas précurseur, car des personnes comme Freinet ont ouvert la voie avant l'invention de l'Internet ! L'un de mes cours actuel, centré sur l'étude de l'image (d'une photographie), amène mes apprenants à travers des travaux collaboratifs exploitant le questionnement sur l'échec, à élaborer une démarche pour ce type de travail, des rôles, et même une grille d'évaluation de leur travail (évaluation de l'autre et de soi-même). J'évaluerai, en tant qu'expert, la qualité de leurs documents ou prestations orales, mais ils sont mieux placés que moi-même pour juger leur travail : Ils peuvent me mentir (tricher) mais ils ne peuvent se tromper eux-mêmes !

Grille, démarche et rôles serviront à chaque fois que nous mènerons un travail collaboratif ensemble... mais servent aussi déjà dans les cours d'une collègue qui intervient sur une autre discipline avec la même section !!

[BT] Quelle place aimerais tu attribuer au tutorat à distance si tu étais complètement libre de l’ingénierie pédagogique ?

[YB] La place centrale ! Il y a trois moments, trois actes, trois postes différents dans la FOAD: la médiatisation des savoirs/savoir-faire en un dispositif permettant leur acquisition (module, unité, séquence, séance, cours...); c'est le travail du créateur de cours. Ensuite l'accompagnement sur le chemin de l'acquisition par le tuteur. Enfin l'évaluation de l'acquisition des savoirs/savoir-faire, par l'évaluateur... Ce sont donc trois instants de la FOAD, avec au centre le tutorat. Il faut toutefois souligner que les trois moments sont tout aussi primordiaux l'un que l'autre.

[BT] Quelle place est réservée à la formation des acteurs dans le projet de « mise à distance » ?

[YB] La formation évoquée pour l'instant était surtout un formation technique aux outils, pas une formation aux nouveaux métiers (créateur en FOAD, Tuteur en ligne, Évaluateur à distance); les questions qui surgissent maintenant sont corrélés aux besoins dégagés en cours d'utilisation, ce sont des lieux connus pour nous, Net Trainers: comment maintenir la motivation de l'apprenant 10 heures par semaine devant son clavier et son parcours? Comment, jusqu'à quel point aider ?

*1 Ouverture : La formation est réalisée entièrement à distance et par Internet, selon des modalités de communication essentiellement asynchrones, afin d’autoriser une souplesse maximale. Des participants du monde entier se forment à leur rythme, à leur domicile ou sur leur lieu de travail.

*2 Médiatisation des contenus : « L'objet de la formation est rendu accessible par le travail préalable du formateur pour le mettre en forme de telle manière que l'apprenant puisse se passer de lui : c'est le sens du travail de médiatisation des contenus de la formation. » In Jean Claude Maurin : Quels modèles pédagogiques pour former en réseau ?
Le modèle pédagogique appropriatif
http://www.ymca-cepiere.org/guide/glossaire.htm

*3 Accompagnement : Le dispositif propose un tutorat personnalisé intensif sur toute la durée du parcours. Pour un parcours de 160 heures, les formateurs consacrent en moyenne 19 heures à chaque participant, soit un taux d'accompagnement d'environ 12%. Ils fournissent une évaluation continue des travaux ainsi que conseil et assistance rapides. Le dialogue est centré sur le projet, la coopération entre pairs est favorisée, la réussite privilégiée.

Ouverture et Accompagnement sont les 2 premiers parmi les 7 principes définis par les concepteurs du dispositif Net-Trainers qui précisent leur approche de la formation en ligne et leur engagement de qualité.
Les 5 autres principes : Compétence, Contrat, Apprentissage expérientiel, Projet, Approche collaborative, sont accessibles à la page :
http://www.nettrainers.org/fr/index.asp?p=6-21

*4 Compagnonnage : l’une des unités de la formation Net-Trainers porte sur les différents styles d’accompagnement du tuteur (De conseil, de médiation, de facilitation, de compagnonnage, de guidance, de portage...) Cette unité m’a été particulièrement utile pour mon auto positionnement en formation, « présentielle » et à distance. (B.T)

*5 Yvonnick Bernard est formateur et coordonnateur de pôle au sein du Centre de Formation Supérieur d'Apprentis de l'AFTEC à Orléans.

*6 Benoit Tostain est animateur, formateur et consultant en communication et e-learning.
http://www.journalatelier.com/ et http://www.elearncom.fr/

*7 newsletter N°10 de l’ENTA (European Net-Trainers Association) novembre 2007 disponible à la page :
http://www.nettrainers.org/fr/index.asp?p=6-25

*8 La médiation des apprentissages :
http://www.ymca-cepiere.org/guide/docs/la_mediation.htm

Enregistrer un commentaire