lundi 15 octobre 2007

Retour sur le sondage "Quel temps consacrez-vous à la veille sur le e-learning ?

Image dans son contexte original, sur la page clemenceg.typepad.com/.../nouvelles_toile.html.

24 personnes ont répondu à cette question.

Les réponses se répartissent de la manière suivante :

Moins de 30 mn par semaine : 1 personne soit 4%
Entre 30 mn et 1 heure par semaine : 5 personnes soit 20%
Entre 1 heure et 2 heures par semaine : 6 personnes soit 25%
Entre 2 heures et 4 heures par semaine : 5 personnes soit 20%
Plus de 4 heures par semaine : 7 personnes soit 29%

La moitié des répondants sont des "gros veilleurs" puisque qu'ils consacrent au moins 2 heures par semaine à cette activité.

Ceci ne m'étonne guère car cette question, sur ce blog, présentait plusieurs biais favorisant une représentation majorée des "gros veilleurs". Le premier de ces biais réside dans l'état de confidentialité sinon totale du moins certaine de ce blog. De fait, les visiteurs de ce blog et donc les répondants du sondage sont des personnes qui exercent forcément une veille sur le e-learning. Ceci peut largement expliquer le faible pourcentage de répondants consacrant moins de 30 minutes hebdomadaires à cette veille. Le deuxième biais tient au fait que même de manière anonyme, il est plus facile, voire valorisant à ses propres yeux, de se déclarer comme gros veilleur que petit veilleur. D'autres biais liés au petit nombre de répondants, au nombre impair de réponses ou au choix des fourchettes de temps pourraient également être mis au jour pour expliquer ces résultats.

Au final, l'intérêt de ce sondage ne réside manifestement pas dans l'interprétation des pourcentages mais bien plus dans le fait que la durée cumulée de la veille hebdomadaire des 24 répondants est au minimum de 46h30, soit une très belle semaine...

N'y aurait-il donc pas intérêt à mutualiser nos veilles ? En particulier sur le tutorat ? A fonctionner par répartition des tâches ? Si le modèle coopératif nécessite l'existence d'un groupe, de l'engagement, des intérêts communs, de la persévérance, des productions, des temps de régulation et d'évaluation, le jeu n'en vaut-il pas la chandelle ?

Qu'en pensez-vous ?

Vos commentaires sont bienvenus sinon vous pouvez aussi répondre au nouveau sondage.

Enregistrer un commentaire