mercredi 23 janvier 2008

Le tutorat versus cours privés et soutien scolaire vu par les Canadiens




Un document tout à fait intéressant a été produit en 2007 par le Conseil Canadien sur l'Apprentissage "Enquête de 2007 sur les attitudes des Canadiens à l'égard de l'apprentissage : résultats sur l'apprentissage aux niveaux primaire et secondaire". Un chapitre nous intéresse plus particulièrement puis qu'il fait état de ce que pensent les Canadiens du tutorat.

Dans ce document, le tutorat est ainsi présenté : "Le tutorat peut être défini comme un enseignement personnalisé sur des matières particulières dispensé en dehors des heures d’école. Le tutorat ne s’adresse plus uniquement aux élèves ayant de mauvaises notes. Il est de plus en plus destiné à des élèves obtenant des notes moyennes à excellentes qui veulent améliorer leur rendement scolaire et leur apprentissage."

Après avoir traiter des questions suivantes : Le rôle du tutorat dans l’apprentissage structuré, qui embauche des tuteurs?, les auteurs s'intéressent à identifier les motivations des parents qui engagent des tuteurs : "Les données fournies par l’EACA permettent d’explorer certaines des raisons motivant les parents à engager un tuteur. Il est possible que les parents fassent appel à un tuteur parce qu’ils sont insatisfaits de la qualité de l’enseignement prodigué par l’école que fréquentent leurs enfants. Certaines données fournies par l’EACA viennent d’ailleurs étayer cette constatation. Les parents qui ont engagé des tuteurs sont plus susceptibles que les autres d’affirmer que les écoles ne répondent pas à leurs attentes sur plusieurs points, notamment en n’enseignant pas les compétences de base et en ne donnant pas aux élèves le goût d’apprendre."

La dernière partie est consacrée à l'efficacité du tutorat tant pour les élèves "Qu’il fournisse un enseignement complémentaire ou correctif à l’intention des élèves éprouvant des difficultés, ou qu’il procure un programme d’enrichissement ou un avantage concurrentiel aux élèves performants, le tutorat est généralement perçu comme un précieux investissement." que pour les tuteurs : "...en préparant ses cours, le tuteur contribue à améliorer son propre apprentissage. La préparation lui permet en effet de déceler ses lacunes et d’approfondir sa compréhension de la matière".
Enregistrer un commentaire