samedi 15 septembre 2007

Des tuteurs pour l'enseignement des langues en primaire ?


La visio conférence au services des langues du primaire en septembre 2008

Quelque mille écoles primaires devraient être équipées d'un dispositif de visioconférence pour permettre aux élèves de communiquer en direct avec leurs correspondants étrangers. C'est ce qui a été annoncé par le ministre de l'Education Xavier Darcos lors de sa visite de l'Ecole Willy Brandt à Elancourt (Yvelines), son objectif : « faire de la France une nation bilingue ». Le ministère devrait lancer un appel à projet destiner à en régler les modalités techniques.


Vingt établissements pilotes devraient être équipés dès janvier 2008. « Il s'agira en fait d'une vingtaine de projets qui seront présentés par des entreprises et des collectivités locales, et que nous auront labellisés d'ici décembre », nous explique Jean-Yves Capul, sous-directeur du service TICE (Technique de l'Information et de la Communication pour l'Education) du ministère de l'éducation nationale. Ces vingt tests grandeur nature serviront à évaluer le type d'utilisation à faire d'un tel outil.

Un vaste chantier

Car si l'idée de base est bien évidemment de laisser les éléves discuter avec des interlocuteurs anglophones, reste à savoir à qui et comment ils s'adresseront. Plusieurs options sont envisagées. La plus séduisante serait de permettre à des classes entière de pouvoir se parler via une installation HD, qui autorise les conférences à plusieurs, et en temps réel. Il est également possible que les discussions se fassent en « one to one », seuls quelques ordinateurs équipés de web cam suffiraient alors. Reste à trouver des classes européennes jumelles qui soient aussi bien équipées que les classes françaises pilotes. A défaut, le ministére nous apprend que la correspondance pourrait se faire avec un tuteur adulte et non pas une classe entière.

Enfin, le TICE souhaite également se pencher sur la possibilité d'intégrer la visioconférence aux tableaux blancs interactifs, les TBI qui commencent à apparaitre dans quelques écoles. De même, l'appel devrait rester ouvert en ce qui concerne les protocoles de transmission (H323 ou voix sur IP).

« Une fois ces 20 projets évalués, poursuit Jean Yves Capul, nous choisirons le plus approprié, et il servira de modèle aux installations de la rentrée 2008. » Quoi qu'il en soit, l'Etat ne devrait pas assurer de financement au delà de celui, non précisé encore, nécessaire à la mise en place de ces 1000 "prototypes". Tout appareillage supplémentaire étant à la charge des collectivités locales.

Il existe déjà quelques exemples d'utilisation de la visioconférence dans le primaire. C'est le cas de l'école de la Commanderie à Elancourt qui a opté pour le cours à distance via un TBI. « Nous faisons l'experience depuis janvier dernier avec une classe de CM1. Des professeurs leur donnent régulièrement des cours depuis l'Angleterre et le Canada, mais nous avons encore peu de retours, » nous explique Mm Selin, la directrice de l'école. L'école de la Commanderie fera partie des 20 projets labellisés par le ministère.

Source : lemondeinformatique.fr
Enregistrer un commentaire