jeudi 27 septembre 2007

Le modèle tutoral compréhensif au sein du DESS UTICEF

Analyse de pratiques de tutorat humain dans un environnement de travail collaboratif a distance. Nassira Hedjerassi http://atrium.unice.fr/nte/colloque/communication_fichiers/34-hedjerassi.pdf ou en HTML

Dans cet article, Nassira Hedjerassi rend compte des premiers résultats d'une recherche menée auprès de certains tuteurs du DESS Uticef durant la période 2003-2005.

Cette recherche visait « la production de connaissances et de savoirs sur les pratiques de tutorat à distance à partir d’un dispositif particulier d'enseignement et de formation, nos résultats de recherche et d’analyse pourraient ouvrir la voie à de nouveaux processus professionnalisants et identificatoires des pratiques d’enseignement et de formation dans des dispositifs médiés, conduisant in fine à des redéfinitions du métier d’enseignant ou de formateur, et à l’émergence de nouveaux profils, tels celui de tuteur à distance, à qui pourraient être reconnus un vrai statut et une formation. »

Les tuteurs interviewés, au nombre de 9, ont été choisi parmi les deux catégories suivantes : « les "semi-novices" – celles et ceux qui ont tutoré depuis au moins un an, les "expérimentés" – celles et ceux qui ont une expérience de plus d’1 an du tutorat dans leDess Uticef, ainsi que dans d'autres formations. ». Les « "novices" - celles et ceux qui vont tutorer, n'ont pas été retenus.

Après avoir présenté les profils de ces tuteurs dont la majorité (5) est constituée de personnes souhaitant poursuivre des recherches sur le tutorat lors de leur doctorat, l'article s'intéresse à la formation au tutorat qu'il ont ou non reçu. En fait, seule une personne a bénéficié d'une formation d'une journée qui ne lui a pas été très profitable car trop théorique. Par contre, la totalité des tuteurs a pu mobiliser son savoir-faire d'enseignant ou de formateur et pour 5 d'entre eux, leurs expériences de tuteur dans d'autres dispositifs.

Nassira Hedjerassi caractérise alors les rôles de ces tuteurs à travers ce qu'elle nomme « un modèle tutoral compréhensif » dans lequel l'accent est mis sur la fonction de médiateur humain stimulant, relançant et motivant les apprenants. Il semble donc, sans que cela soit explicite que le style de ces tuteurs soit largement proactif. Le « modèle tutoral compréhensif » emprunterait au « tutorat affectif » ou au « modèle holistique et personnalisé » de la typologie de Glikman http://s144125082.onlinehome.fr/explorer/Tutorat/Apprenants%20et%20tuteurs_une%20approche%20europ%E9enne%20des%20m%E9diations%20humaines.pdf

« Chez tous, cette exigence d’une qualité d’écoute, d’attention à l’autre, à chacun des apprenants, rencontre dans sa forme « mesurée » l’empathie : il s’agit d’être « compréhensifs », au sens étymologique du terme. Ce modèle tutoral que nous qualifions de compréhensif fait déborder l’une des personnes-tutrices dans des relations qui vont au-delà même de la sympathie. »

Dès lors, rien d'étonnant à ce que le tutorat soit vécu par ces tuteurs comme une activité chronophage où le surinvestissement devient une règle acceptée car participant d'une logique d'entraide entre les pairs constituant aussi matière utile pour de futures recherches doctorales.

L'auteur parle alors de modèle de compagnonnage comme moteur de la formation des tuteurs : « C’est un modèle praxique et collaboratif qui se dégage des discours : l’apprentissage au tutorat à distance se réaliserait par le faire et les groupes d’échanges sur les pratiques. Est préconisé très explicitement par tous le principe de mutualisation des compétences au sein d’une communauté de tuteurs. ».

Cela ne vous rappelle rien ?...

Enregistrer un commentaire